Cerebro Seco

Se faciliter la vie informatique sans sacrifier ses principes!

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Simuler un Synology DS3615xs dans VirtualBox

ODT

Par pur intérêt de test et non en vue d'une utilisation en production me vint l'idée d'essayer la très réputée interface de Synology, le bien connu fabricant de NAS. Ce billet tentera de mettre à jour les informations éparses sur Internet concernant cette manipulation

Difficulté: facile

Encore un post sur la virtualisation? Ben oui, j'ai tenté de tirer le meilleur parti du fait que j'avais oublié le mot de passe de mon installation Synology faite à l'aide des posts suivant. Je pensais tout devoir recommencer, mais fort heureusement, des progrès ont été réalisés par l'équipe de XPEnology, et ne requièrent plus de fouille intensive dans les archives de Synology pour trouver le bon OS. Pour rappel, les posts précédents demandaient d'utiliser gnoBoot-alpha et une version bien spécifique de DSM. Ces limitations ne sont plus d'actualité.

Télécharger XPEnoboot

XPEnoboot est en fait un petit noyau Linux qui est chargé de lancer l'installation de DSM, le système d'exploitation de Synology. gnoBoot est dépassé, pour les liens de téléchargement de XPEnoboot, c'est par là. Préférez la version en ISO, qui permet de faire une installation propre. Pour une raison qui me dépasse, la version en .vdmk éprouve bien des problèmes à démarrer correctement.

Autres téléchargements:

Créer la machine virtuelle

Dans VirtualBox, créer une machine avec les paramètres suivants:

Captura_de_pantalla_2015-05-06_a_las_20.57.38.png

Un giga de RAM devrait suffire pour la plupart des tests. Le post présenté ici émule un DS3615xs, NAS à 12 baies doté de 4Gio de RAM (et peut en prendre jusqu'à 32), mais rares sont les machines qui peuvent en consacrer autant à une simple virtualisation.

Par la suite, il faut déplacer directement l'image ISO téléchargée dans le répertoire de VirtualBox, soit un endroit où il ne sera pas accidentellement effacé. Pour une raison qui m'échappe, la version VDMK semble éprouver bien des problèmes à démarrer.

Captura_de_pantalla_2015-05-06_a_las_23.51.38.png
On crée ici les disques durs de la machine. Pour garder une taille raisonnable, j'en ai créé huit de 20Gio chacun, un nombre qui permet de tester toutes les configurations RAID possibles. Comme ils sont à allocation dynamique, l'espace réellement occupé est bien moindre.

Captura_de_pantalla_2015-05-06_a_las_20.58.34.png

Et on monte l'image, PAS comme indiqué dans la bulle jaune, mais en sélectionnant le ISO dans l'arborescence de VirtualBox.

Captura_de_pantalla_2015-05-06_a_las_21.28.29.png

Configuration réseau

Je trouve infiniment plus facile de mettre la machine virtuelle sur le même réseau que les autres ordinateurs: ça facilite de beaucoup l'intégration et permet de se simplifier la vie en ne requérant pas le Synology Assistant, en ne tapant pas d'obscures et souvent malcommodes adresses en 10.10.x.y, qui souvent d'ailleurs ne fonctionnent pas. Ici, j'ai configuré ça en mode "pont", et une IP sera directement attribuée par le serveur DHCP de votre LAN. J'ai ponté sur le port Ethernet, mais rien n'empêche de le faire en wifi, s'il n'y a que ça chez vous.

Captura_de_pantalla_2015-05-06_a_las_23.56.16.png

Lancement de l'installation

Dans un navigateur, ouvrir l'adresse IP indiquée par la console de XPEnology. Ne pas oublier de signaler le port 5000!

Installation manuelle

On démarre la machine virtuelle ainsi créée:

Sélectionner Install/Upgrade

Captura_de_pantalla_2015-05-06_a_las_21.39.16.pngÇa démarre…

Captura_de_pantalla_2015-05-06_a_las_21.39.29.pngPuis on sélectionne l'installation. Pour ceux qui préfèrent tout de même l'installation à l'aide de Synology Assistant, c'est illustré par là. L'assistant web préfère bien sûr une installation automatique, mais pour que ça marche du premier coup, j'ai préféré télécharger directement l'image DSM du site de Synology. On sélectionne donc l'installation manuelle:

Captura_de_pantalla_2015-05-06_a_las_21.40.03.png

Captura_de_pantalla_2015-05-06_a_las_23.02.09.png

Gentil quand même, il prévient qu'il va tout effacer:

Captura_de_pantalla_2015-05-06_a_las_21.40.07.png

Captura_de_pantalla_2015-05-06_a_las_21.41.19.png

Création du compte administrateur et du nom de machine virtuelle. Se présente alors cette page où vous sera demandé d'attribuer un hostname à l'installation virtuelle ainsi installée. Par défaut, le DSM de Synology permet la connexion avec admin / pas de mot de passe. On veut naturellement quelque chose de plus sécurisé, qui désactivera le compte par défaut.

Captura_de_pantalla_2015-05-06_a_las_20.59.09.png

Puis sélectionne par défaut l'installation automatique des nouvelles versions de DSM.

Captura_de_pantalla_2015-05-06_a_las_20.59.21.pngSachant que la manipulation n'est pas franchement autorisée par la licence de Synology, je préfère m'en tenir à un avertissement concernant les nouvelles versions, mais laissant le choix de les installer ou non manuellement, au cas où Synology, légitimement, déciderait de faire caler toutes les installations qui ne tournent pas sur leurs NAS.

Captura_de_pantalla_2015-05-06_a_las_20.59.31.png

Et voilà, après quelques minutes d'installation, c'est prêt. Pour la même raison que précédemment, j'ai décoché "envoyer des statistiques anonymes". Non pas que je ne croie pas qu'elles ne le soient pas, mais à force de révéler le type d'installation des usagers, ça ne pourrait que les aider à développer un patch pour les empêcher de fonctionner.

Captura_de_pantalla_2015-05-06_a_las_20.59.38.png

À cette étape, il peut arriver que ça cale avec ce genre de page. Pas de panique, en lançant le Synology Assistant ou simplement en cliquant sur Rechercher manuellement, la connexion sera faite. La cause la plus fréquente est le changement d'adresse IP par la machine virtuelle.

Captura_de_pantalla_2015-05-07_a_las_00.10.26.png

Après login à l'aide de l'usager / mot de passe créés précédemment, se présente la page d'accueil du système.

Captura_de_pantalla_2015-05-06_a_las_21.00.02.png

Sur la capture d'écran suivante, je tente une mise à jour manuelle, qui finalement s'est très bien déroulée.


Captura_de_pantalla_2015-05-06_a_las_21.04.50.png

Et une dernière: après cette mise à jour et un premier redémarrage, tous les disques sont démontés, comme le montre la bulle en haut à droite. Il faut donc éteindre la machine virtuelle avec la commande sous le petit bonhomme, puis la relancer. Et là ça marche!

Voilà! Si la simulation vous satisfait, sachez qu'il n'y a pas besoin de larguer des milliers pour obtenir un NAS géant, le même système d'exploitation ultra-réactif (et très bleu!) est présent dans tous les produits de la gamme.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.ftp83plus.net/dc/dotclear/index.php?trackback/111

Fil des commentaires de ce billet

Creative Commons License
Cerebro Seco by http://cerebroseco.ftp83plus.net is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported License.
Based on a work at http://cerebroseco.ftp83plus.net.